Histoire du Château de Long:

 La construction du château actuel dure une dizaine d’années et en 1743 y naît un garçon : Pierre de Buissy. Et voilà qu’une histoire à la Cour de Versailles se répand dans le Royaume de France… : Madame Adélaïde en jouant avec la Reine, réussit à glisser de sa poche, sans que personne s’en aperçoive Louis XIV. Le lendemain, dès l’aube, elle sort de sa chambre sans être entendue de ses gouvernantes, ni de personne.

 Au moment où elle se glisse hors du château, elle est surprise par une de ses femmes et ramenée de force à son appartement. Quand on l’interroge pour connaître le but de cette escapade, elle répond : « qu’elle voulait aller se mettre à la tête des armes de Papa Roi ». Elle connaissait, ajouta-t-elle un homme qui lui était tout dévoué et qui l’accompagnerait dans cette expédition. Quel pouvait être ce personnage assez téméraire pour avoir détourné de sa soumission à l’étiquette une fille de France ?  Adélaïde avoue que c’était le petit garçon, du même âge qu’elle, qui prenait soin de l’ânesse dont elle buvait le lait chaque matin. Et Pierre de Buissy se met alors à rêver, pourquoi ne pourrait-il combler la solitude de la Princesse ? Sa demeure n’est-elle pas un petit Versailles ?

Et sitôt le décès de son père survenu au château le 15 Septembre 1762, le Vicomte Pierre de Buissy poursuit l’oeuvre entreprise par son père et fait décorer avec finesse, élégance et grâce, l’intérieur du château par les plus grands artistes du royaume. Il n’épouse pas Adélaïde, mais Anne-Elisabeth de Godin.


 

Les Serres:

Les serres ont été construites par monsieur Carpentier à la fin du XIXème siècle et restaurées en 2002.

 

La serre froide est composée de rosiers, de clématites et de fleurs saisonnières, la serre chaude de bougainvilliers, de lauriers roses et de citronniers ...

 

Les Communs et Le Colombier

Dans le style du château sont érigés les communs : un long corps de bâtiment encadré de deux pavillons reliés au corps central par un mur incurvé.

 

La porte monumentale à arc surbaissé est encadrée d’un simple appareillage à refends formant pilastres et se trouve surmontée d’un fronton triangulaire. De part et d’autre s’établit un rythme de fausses arcades en pierre qui se détachent sur le fond du mur en brique.

 

Messire de Buissy a construit aussi au centre des bâtiments de la cour de ferme un colombier surmonté d’un magnifique pigeon qui semble observer et veiller sur le château. L’élégant colombier, octogonal, « brique et pierre » de Long est parvenu jusqu’à nous, intact malgré plus de 250 ans d’existence. Le corps du bâtiment est en brique avec chaînes d’angles harpées en pierre.